Guanomad : poursuite des engagements sur «l’écologie solidaire ».

           Avec le sprint de la fin d’année, Ho Maitso ny Tontolo-Guanomad a pris une longueur d’avance sur ses actions sociales. Dernièrement, l’association Ho Maitso ny Tontolo a fait son « racing » d’actions sociales notamment sur l’axe RN7. Cette tournée a, spécialement, eu comme crédo «l’écologie solidaire ». Ces actions, en guise d’une poursuite de projets, dernièrement initiés, mettent en valeur ses engagements sur la jeunesse et sur le développement communautaire. Deux grandes thématiques, ont ainsi fait surgir ses centres d’intérêts  à savoir l’éducation ainsi que le développement rurale et agricole. Rappelons  que depuis  2011, année de la création du département RSE au sein de la société Guanomad, ses engagements envers la société n’ont cessé d’évoluer. L’association Ho Maitso ny Tontolo, organe de mise en œuvre des activités sociétales de Guanomad est actuellement présente à travers ses antennes dans 8 régions de Madagascar à Savoir : Les régions de Vakinankaratra, de SAVA, d’Antsinana,  de Bongolava-Itasy, d’Analamanga, d’Atsimo Andrefana et bientôt la région de Diana.

Cette fois-ci, l’association Ho Maitso ny Tontolo a réalisé une première tournée spécialement dédiée à l’accomplissement de sa mission. Elle a mis en valeur un plaidoyer pour les droits relatifs à l’éducation des enfants et le développement écologiquement durable. Elle a  permis ainsi d’officialiser 3 projets qui soutiennent trois communautés différentes. D’abord la scolarisation  de deux cent (200) enfants de l’EPP Ampatana au niveau d’Antsirabe. Ce premier projet est le fruit d’une collaboration active avec le CISCO de la ville d’Antsirabe 2, de l’EPP Ampatana ainsi que l’association  des parents d’élèves de cette EPP. Elle a favorisé l’intégration de la dimension Education Pour tous au niveau de l’EPP Ampatana. Outre cela, le second projet soutenu est celui de la région Amoron’i Mania dans la ville de Fandriana. Suite d’un projet déjà initié en août dernier notons-le, ce projet a permis de promouvoir le développement rural et agricole locale à travers la dotation d’engrais auprès de trois cent quarante (340) bénéficiaires membre du groupement des paysans nouvellement créé au niveau de Fandriana.

Auteur

Christèle Rabenjamina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laisser un commentaire