Synthèse sur l’évolution de la peste – 23 octobre 2017

Aperçu de la Situation

Bien que la peste soit endémique à Madagascar, la saison a démarré avec un mois d’avance par rapport à son début normal. La grande différence entre une saison épidémique normale et la saison 2017 est que cette épidémie est à prédominance pulmonaire et touche les plus grands centres urbains de Madagascar (Antananarivo et Toamasina). Certains de districts actuellement touchés ne sont pas habituellement frappés par cette maladie, ce qui représente un autre challenge en plus des défis rencontrés pour le contrôle de l’épidémie dans les milieux urbains.

Le nombre total des cas enregistrés actuel (1.192) est déjà trois fois supérieur au nombre moyen annuel recensé pendant une saison pesteuse, généralement de septembre à avril.

Les réponses médicales et non médicales à la peste pulmonaire sont techniquement plus difficiles à mettre en œuvre en milieu urbain dues à la densité de la population et à la fréquence de ses déplacements. Le grand Antananarivo qui constitue un nœud des transports et des échanges commerciaux du pays est la zone la plus touchée par cette épidémie. Cette situation urbaine augmente le risque sanitaire pour les agents de santé, 54 personnels médicaux ont été ainsi atteints par la peste depuis le début de cette réponse.

Par ailleurs, l’impact de cette l’épidémie commence à poser quelques soucis aux secteurs socio économiques du pays.

Lire le rapport -Madagascar-epidemie peste_Rapport de situation conjoint 10 10 2017-sitrep_vf

Auteur

Webmaster

Webmaster

A regarder aussi

Laisser un commentaire