Campagne de « pluies provoquées » : 25 au 28 Avril 2017 à Tsiazompaniry, Mantasoa et Andekaleka.

Les études récentes effectuées par la Météo Madagascar révèlent une saison sèche avec une quantité faible de pluies.

Une campagne de « Pluie provoquée » sous l’initiative de METEO MADAGASCAR a débuté le 25 Avril 2017 et se terminera le 28 Avril 2017. Les opérations seront effectuées à Andekaleka, Mantasoa et Tsiazompaniry.

Les objectifs sont de faire perdurer un peu de pluie avant d’entamer pour de bon la saison sèche et fraîche ; d’aider la centrale hydraulique de la JIRAMA à produire plus ; d’offrir une assistance aux agriculteurs qui ont besoin d’arroser leurs cultures ; et la dernière et non la moindre est d’améliorer les conditions météo pour la santé de tous.  En effet, un temps trop sec et chaud affecte la santé respiratoire des personnes sensibles. En tant que pilier de développement, Météo Madagascar veille tout aussi bien au bien-être de la population qu’à l’appui du secteur agricole en vue d’un rendement optimal.

Afin de réussir une campagne de pluies provoquées, il est rappelé que quelques conditions sont nécessaires, à savoir : l’existence d’instabilité atmosphérique, de nuages convectifs, et des noyaux de condensation (sel de cuisine traitées et ensemencé sur les nuages par les techniciens de Météo Madagascar). Le principe repose dans le fait que les gouttelettes d’un nuage avant de précipiter grossissent essentiellement par captation d’autres gouttelettes. Naturellement, les nuages non précipitants et les brouillards sont constitués d’une multitude de gouttelettes d’eau microscopiques ou de cristaux de glace qui ne sont pas suffisamment gros pour tomber et atteindre le sol sous forme de précipitations. Les expériences d’ensemencement visent à rompre cet équilibre en accélérant la croissance de certaines gouttelettes par introduction dans les nuages de particules artificielles comme des poussières ayant une forte affinité pour l’eau (sels de sodium, calcium, magnésium).Elle consiste à déverser dans le nuage des sels d’iodure d’argent ou de sodium afin de favoriser la formation des nuages et des précipitations. Ce déversement se fait par le biais de vecteurs qui peuvent être des avions.

Une opération dure environ une heure  et se fait entre 12 et 14 heures, vu que la convection est maximale dans cet intervalle de temps. Les nuages traités sont dans la plupart, des nuages convectifs, c’est-à-dire, des nuages cumuliformes (en forme de choux fleur). Le niveau de vol se situe en moyenne à 2300m. Météo Madagascar utilise surtout le sel de cuisine (NaCl), comme noyau de condensation, après l’avoir séché, broyé afin d’obtenir de noyaux très fins de 2micronmetre de diamètre. Pendant une opération, on utilise 10 Kg de NaCl (10 bocaux), du desséchant (CaCl3).

En parlant de conditions, elles ont été remplies depuis mardi 25 Avril 2017: la situation générale atmosphérique actuelle montre une zone de basse pression sur les régions concernées. Cette situation se manifeste par l’existence d’instabilité et favorise, en conséquence, la formation de nuages convectifs.

Il est à noter que le premier jour d’opération a servi d’enrichissement de ces conditions, c’est ce qui explique l’absence de pluie. A partir du deuxième jour, la pluie devrait tomber dans les lieux ciblés.

METEO MADAGASCAR

Auteur

Christèle Rabenjamina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Laisser un commentaire